DOSSIER DE PRESSE : Save Sand, un nouveau concept de recyclage des déblais issus de chantiers du BTP pour le transformer en sable à haute valeur ajoutée

Phoebus communication relations presse site web réseaux sociaux clermont-ferrand

Les consommations sont impressionnantes (200 tonnes pour une maison, 3000 tonnes pour un hôpital, 30.000 tonnes pour 1 kilomètre d’autoroute, 12.000.000 tonnes pour une centrale nucléaire) et frôlent les 50 milliards de tonnes par an. Partout où le béton est nécessaire, le sable l’est aussi.
Le sable est la deuxième ressource naturelle mondiale la plus consommée par l’homme, après l’eau. Les consommations sont impressionnantes (200 tonnes pour une maison, 3000 tonnes pour un hôpital, 30.000 tonnes pour 1 kilomètre d’autoroute, 12.000.000 tonnes pour une centrale nucléaire) et frôlent les 50 milliards de tonnes par an. Partout où le béton est nécessaire, le sable l’est aussi.
Le secteur de la construction est responsable, à lui seul, de 50 % de l’exploitation mondiale des ressources non renouvelables. Le sable est donc au coeur des enjeux économiques actuels. Mickael Welland, géologue, souligne même que « le sable est le héros invisible de notre époque car il est omniprésent dans notre vie » ; ce dont peu de gens sont conscients. Paradoxalement, les sables du désert, comme à Dubaï, sont impropres à la construction, nécessitant l’importation de sables d’Australie dans les UAE, grands consommateurs.

Pour découvrir le dossier de presse dans son intégralité, cliquez ici :

Partager ce communiqué :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin